Aérodrome Escoumins

Construction d’un aérodrome conforme au RAC 301 et 307, aux Escoumins.

Nous avons choisi de construire notre propre aérodrome après avoir analyser les possibilités pour offrir un service aérien près du Parc marin. Il y avait biensûr aux Bergeronnes (CTH3) qui aurait pu convenir, mais la longueur de la piste et l’influence du fleuve et du fjord à proximité nuisaient à la sécurité des vols.

Objectif:

Construire un aérodrome près du Parc marin Saguenay Saint-Laurent afin d’offrir des survols à prix intéressant pour la clientèle touristique. Et par la même occasion, offrir aux pilotes et propriétaires d’avion une destination de choix pour camper sous l’aile et visiter la région.

L’emplacement:

La Haute-Cote-Nord étant située dans le bouclier canadien et ce dernier étant réputé être constitué de colline et montagne composé de roche nue, les emplacements potentiellement idéaux pour un aérodrome ne sont pas très fréquent. Par conséquent, seul quelques emplacement répondaient aux besoins d’un aérodrome, qui à la fois était à l’extérieur et à proximité du Parc marin. Parmi les sites qui correspondaient aux critères précédant, seul l’emplacement actuel de l’aérodrome réunissait à la fois plusieurs services à proximité (Hotel, Restaurant, location de voiture, marché d’alimentation …) et en même temps, assez en retrait pour ne pas constituer une nuisance pour les citoyens.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-Escoumins-1024x512.jpg.

Réglementation:

Selon la réglementation aérienne canadienne, depuis janvier 2017 le promoteur doit consulter les parties intéressées avant de débuter les travaux. Pour plus de détail, veuillez vous référer aux RAC 307. Une fois cette étape cruciale accomplie nous avons du nous remettre au RAC 301 et se soumettre à cette réglementation pour la suite des travaux. Du côté technique, nous avons consulté le TP312 qui constitue les normes relatives aux aérodromes et pratiques recommandées par Transport Canada.

Les Travaux:

Évidement l’ampleur de la tâche est proportionnelle aux difficultés rencontrées sur le terrain. Dans notre cas, le terrain était déjà dépouillé de sa forestation ce qui nous a permis une meilleure analyse du terrain. Comme vous pouvez constater sur les photos qui suivent nous avons du composer avec des parties de terrain humide et de nature plus organique. Par contre, le sous-sol est constitué de matériel sablonneux solide avec de bonne capacité de compaction.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1653-1024x768.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1692-1024x768.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1752-1024x768.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1778-1024x768.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_3032-1024x768.jpg.

Résultat:

L’aérodrome est fonctionnel depuis l’été 2018, son orientation est 14-32 en sable compacte d’une largeur de 65′ dégagée sur 200′ et d’une longueur de 2300′ additionnée de 100′ excédentaire à chaque extrémité pour un total de 2500′. Les approches sont convenable pour la plupart des appareils de type aviation général. Nous avons dégagé environ 300′ supplémentaire à chaque extrémité où on y retrouve que de petits arbustes de moins de 6′.

Pour l’instant, l’aérodrome n’est pas dans le CFS et les pilotes voulant y atterrir sont invités à communiquer avec nous au 581 235-5235 afin de s’informer de l’état de la piste. Il n’y a aucun frais d’atterrissage et des ancrages en quantité limité sont disponible gratuitement.

Projet à venir:

Malgré qu’il est possible de camper sur place, nous avons comme projet d’aménager des emplacements de camping dédiés pour aviateur.

Spread the word. Share this post!

Meet The Author